Recette: Cookies choco-raisins

IMG_6425

Pour une soixantaine de cookies, voici une recette très simple (même pour les plus grosses quiches en cuisine) réalisable en 15 min de préparation.

IMG_6364

Ingrédients:

– 2 oeufs

– 280 gr de farine

– 125 gr de sucre blanc

– 75 gr de cassonade

– 75 gr de sucre de canne

– 100 gr de pépites de chocolat prêtes à l’emploi

– 200 gr de morceaux de chocolat noir (tablette choco dessert)

– 50 gr d’amandes entières

– 3 bonnes poignées de raisins secs

– 250 gr de beurre

– 1 sachet de levure chimique

– 1 marteau

– 1 serviette en tissu

(Préparation 15 min / cuisson 9 à 10 min)

Avant de débuter la préparation, sortir les grilles du four PUIS préchauffer le four à 180°C ! (Tentez l’inverse et vous aurez une superbe surprise au moment d’enfourner 😉 )

Sur une surface stable, envelopper les amandes dans un torchon (propre)  afin de pouvoir les concasser au marteau. Les conserver par la suite dans un récipient afin de réutiliser le torchon pour la tablette de chocolat qui sera concassée de la même façon.

1. Faites fondre le beurre au micro-ondes environ 1 minute. Dans le doute, rester planter devant et le sortir dès qu’il est liquide.

2. Dans un saladier, mélanger le sucre blanc, le sucre roux, la cassonade et le beurre fondu jusqu’à obtention d’une pâte homogène. Puis ajouter les oeufs.

3. Incorporer la levure et la farine par tamis.

4. Ajouter les amandes concassées(ou noisettes)

5. A partir d’ici laisser libre court à son imagination en intégrant les pépites de chocolat (prêtes à l’emploi+concassées au marteau), les raisins ou encore des M&M’s etc… Pour ma part, j’ai préféré diviser ma pâte en 2/3 , 1/3 afin de faire des cookies au chocolat et quelques cookies aux raisins secs.

IMG_6367 IMG_6368

5. Déposer une feuille de papier sulfurisé sur chaque grille préalablement sortie du four.

6. A l’aide de deux cuillères à dessert, disposer des « petites crottes » de pâte, à intervalles réguliers d’environ 5 cm.

IMG_6371

7. Enfourner pendant 9 min. (Chaque four est différent. A 180°C pendant 9 min, le mien me fait des cookies moelleux mais à vous de juger s’il manque ou non du temps de cuisson.)

IMG_6369

8. Sortir les cookies du four et les laisser refroidir sur les grilles.

IMG_6382 IMG_6374

9. Pour les conserver, l’idéal est une boite en fer, mais un tupperware fera très bien l’affaire!

IMG_6388

Et maintenant, il n’y a plus qu’à…

E.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

La Venise du Nord

Tout le monde connait Venise, ville des amoureux du monde entier, en Italie. Mais connaissez-vous la « Venise du Nord »? Une ville Belge située en région Flamande qui tient son beau surnom des nombreux canaux sillonnant la ville: Bruges

5857_565018576920444_1754387280_n

Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis l’an 2000, Bruges est véritablement une ville ou il fait bon vivre ne serait-ce que le temps d’un week-end.

C’est sur un coup de tête que les deux nuits à l’hôtel Van der Valk, qui a l’avantage d’être très bien situé, ont été réservées sous les conseils de mes parents y ayant déjà séjourné. A 5 min en voiture de Bruges, dans la ville de Oostkamp, cet hôtel propose des prestations 4 étoiles pour un tarif étant parfois jusqu’à 2 fois moins élevé que certains hôtels du centre ville de Bruges. De plus, l’hôtel dispose d’un petit spa, terrasse et offre à tous ses clients des réductions sur un bon nombre de lieux touristiques de Bruges.
Une fois la voiture garée dans l’un des parking de Bruges (Centre-ville presque exclusivement piéton) aux tarifs très attractifs ne dépassant pas 8€50 pour la journée, n’hésitez pas à passer par l’Office du tourisme proposant toutes les informations utiles à la visite de la ville et notamment de la vieille-ville.

1524860_565018453587123_419849418_n

Le patrimoine culturel Brugeois étant très riche, nous avons axé notre journée autour de 4 monuments:

Le Musée Dali: L’intérêt de ce musée est d’y contempler les œuvres du peintre de façon plus intime bien loin des fantasques opulent de Barcelone ou des grands musées. Peu d’affluence, des pièces « peu » connues, et surtout une riche collection de croquis, dessins et sculptures.

La cathédrale Saint Sauveur: Datant du Xème siècle cette cathédrale gothique imposante a un clocher culminant à 99 métres de haut. L’élément m’ayant fortement marqué étant le Grand Orgue noir et blanc vraiment surprenant et les immenses tapisseries ornant la nef.

1536485_565017696920532_1748441421_n

L’hospice Saint Jean de Bruges: S’il y a bien un musée à ne pas louper à Bruges, je pense que celui-ci fait partie du top 3. Faisant parti des plus vieux hospices d’Europe, l’Hospice Saint Jean de Bruges est aujourd’hui un musée proposant de retracer l’histoire du lieux par de nombreux objets d’époque (trousses médicales, restes de médicaments, « ambulances » du Moyen-Age, tenue de religieuse etc…) et exposant aussi des chefs-d’oeuvres de Hans Memling, l’un des grand maitre de la peinture Flamande.

1533800_565018590253776_304826619_n

L’église Notre-Dame: Cette église malheureusement en travaux n’est pour l’instant, et je dis bien pour l’instant car on ne peut presque rien contempler, pas très intéressante vue de l’intérieur. Cependant perdez-vous dans les petites cours et chemins extérieurs qui vous offrirons de jolis panoramas.

1528621_565018556920446_148872494_n

Enfin, il arrive forcément un moment de la journée au cours duquel nous nous retranchons dans notre nature la plus primitive : L’heure à laquelle notre ventre commence à gargouiller et qu’il est temps de partir chasser afin de remplir notre panse.

Les restaurants sont en général assez cher à Bruges (env 25/30€ le plat même pour les restos les moins élaborés de la vieille ville).

Pour le déjeuner, vous pouvez donc vous rendre chez Manna’s & Co. Loin de la grande cuisine gastro, cette petite sandwicherie propose aussi bien des petits plats chauds que des salades à composer vous même. Pratique et peu couteux, c’est l’endroit parfait pour un midi de journée touristique.

Concernant le diner, j’ai hésité à partager ce restaurant que je gardais jalousement dans mes poches mais il en vaut réellement le détour. Après avoir téléphoné à une dizaine de restaurants pour réserver une table sans succès pour le diner, je tombe sur un forum dans lequel on parle d’un restaurant étant un des repère des Brugeois, avec une ambiance extra, et une bonne cuisine à prix « abordable »: Le t Zwart Huis .

1505449_565018860253749_902660193_n

Impossible de deviner le trésor qui se cache derrière sa façade depuis la rue, mais une fois la porte poussée, vous voilà transportés hors du temps. Une immense salle (sans pour autant faire cantine), d’imposantes cheminées de style Flamand, lumière tamisée à la bougie et d’énormes lustres circulaires le tout sur une musique rock endiablée. Ça parle fort, ça rit, ça mange, ça boit, ça passe du bon temps aussi bien en famille qu’entre amis ou en couple. Un lieu tout à fait inattendu où le patron chemise colorée et queue de cheval vous accueille et s’assure que tout se passe bien tout au long du repas. Et je ne parle même pas du repas… On y mange de tout et on y mange bien. Un conseil: Gardez une place pour le dessert car la tarte tatin est une véritable tuerie!

Bruges a été une belle découverte et malgré l’affluence touristique, on y trouve toujours un petit endroit au calme au détour d’une ruelle.

Des bécos les socks!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rétro 2013 & bonne année 2014

photo 15Grand nettoyage de début d’année.

600486_474761262612843_1889205197_n#Bouroullec

421191_464095423679427_1688788557_n#Louvre

993520_470017033087266_1026444504_n#NotreDame

17584_478530692235900_1105341404_n#Versailles

44538_479087845513518_477969019_n#TourEiffel

1004902_481100271978942_1533136434_n#PersilAParis

1239607_497582600330709_575279950_n#JardinDesPlantes

1384216_521491814606454_2000735443_n#Montmartre

1000089_476104345811868_598949828_n#Chagall

521565_476104922478477_1180729456_n#Angelina

photo 3#LesMutantsDeSaintDenis

photo 6#Genève

photo 10#BarAHuitres

photo 9#CitéDesSciences

1511250_554516037970698_966165368_n#Orsay

photo 4#MoulesFritesLilloises

999117_507606372661665_377919804_n#PèreLachaise

1463298_536921599730142_320728775_n#Braque

1463344_536921493063486_545961042_n#CarteBleueDéprime

photo 8#CroisièreSeine

1391810_536921619730140_123023707_n#AtelierRenault

1466116_536921519730150_2091807082_n

#BaladesDesDimanches #CanalSaintMartin

996940_536921779730124_1604323276_n#Frida

photo 11#SalonChocolat

photo 14#GalleriePerrotin #TriPostal

photo 13#ParisPhotos

photo 12#ArcTriomphe

Bonne année 2014 !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Oublier le cancer « Ne serait-ce qu’une seconde »…

Le 17 juin 2013, à l’initiative de la Fondation Mimi et en collaboration
avec l’agence Leo Burnett France, 20 personnes atteintes du cancer ont participé
à une expérience de relooking inédite. Elles ont été invitées dans un studio
où elles ont été coiffées et maquillées sans qu’elles ne puissent se voir.
Un cliché a immortalisé l’instant où elles ont ouvert les yeux.
Cette découverte leur a permis d’oublier la maladie, ne serait-ce qu’une seconde.

Ce projet s’est déroulé en deux étapes.

La première, en juin dernier à Bruxelles, La Fondation Mimi et l’agence Leo Burnett
ont fait travailler conjointement le photographe Vincent Dixon et le réalisateur Coban
Beutelstetter. L’un avait pour rôle d’immortaliser la seconde où ces personnes se sont
redécouvertes. L’autre avait pour mission de filmer chaque instant de cette expérience.
La deuxième étape du projet consistait à organiser une expo photo le 7 novembre 2013
à destination des familles des patients. L’idée était de leur révéler au même moment
les clichés réalisés par Vincent Dixon. En un instant les sourires se sont propagés.
A cette seconde précise, pour les familles aussi, le cancer n’ existait plus.

De ce projet, il existe un spot de 3mn43s, lancé aujourd’hui
sur la chaine Youtube: youtu.be/GFVMe8w0Tx0
et sur le site: www.mimi-foundation.org
Ainsi qu’un livre de photos intitulé « Ne serait-ce qu’une seconde »
disponible sur commande seconde@mimi-foundation.org

Ce livre renferme les 20 clichés des participants du projet. Une légende accompagne
chaque portrait : La date et l’heure à laquelle la photo a été prise.
Et surtout cette seconde précise durant laquelle chaque personne a oublié la maladie.
En parcourant ce livre, le lecteur se laisse emporter par les rires, les fous rires et les
visages remplis d’insouciance. Il s’étonnera même de voir apparaître
sur son propre visage… un sourire.

Et c’est bien cela, l’idée centrale du projet « Ne serait-ce qu’une seconde »
la propagation de sourires.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bon plan à retardement: 14 juillet chez Mme.Eiffel

17591_479087238846912_767852469_n

Quelle meilleure alternative d’admirer le défiler militaire aérien depuis le meilleur point de vue de paris ?

Blindée de touristes admirant vaguement des hélicos et avions militaires Français faire joujou au dessus de Paris, nous avions donc tout le loisirs de profiter de la vue sans être gêné par une tête trop grosse, un gamin sur des épaules et j’en passe. La seule crainte étant de faire tomber mon iPhone depuis le sommet de la tour…

(Et pour se remettre du spectacle, un bon brunch près de Châtelet)

1003093_479087918846844_1576287876_n

Bizzzz les socks !!!
Rendez-vous sur Hellocoton !